Quels sont les types de maintenance proposée par SOS Microbios ?


Quels sont les types de maintenance proposée par SOS Microbios ?

Afin d’optimiser leurs chaînes de production, les entreprises ont recours à la maintenance industrielle. Cet enjeu est bien compris de SOS Microbios qui propose divers types de maintenance. Cette diversité se justifie par la variation des stratégies de planification qui se remarque d’une société à une autre. Avec SOS Microbios cinq (05) types de maintenance sont à distinguer : les maintenances prévisionnelle, préventive, préventive systématique, préventive conditionnelle et corrective. Partez à la découverte de chacun de ces types de maintenance.

La maintenance prévisionnelle, un processus à double intérêt

La maintenance prévisionnelle proposée par SOS Microbios est un processus très prisé. Elle est conçue grâce à l’expansion des méthodes de traitement et d’analyse de base de données. Elle a pour but de prévenir des pannes et dysfonctionnements susceptibles d’entraver la bonne marche des appareils industriels. Une fois, les éventuelles pannes détectées, les sociétés utilisatrices de ce type de maintenance mettent sur pied un plan d’intervention. Ce dernier représente tout un système suffisamment efficace pour anticiper les dysfonctionnements. L’entreprise gagne ainsi doublement sur le plan économique. Il s’agit en premier lieu de la limitation des dépenses engendrées par les pannes. En second lieu, il faut noter la remédiation des perturbations de production.

La maintenance préventive, un procédé idéal

Le procédé de maintenance préventive développé par SOS Microbios est conçu pour réduire les risques d’échec et de la défaillance. Il est fabriqué pour être spécialement utilisé par les techniciens formés dans la gestion des interventions de maintenance. La particularité de ce type de maintenance industrielle est qu’il touche directement les différents compartiments intérieurs des appareils industriels. Il s’agit notamment des machines, des composantes et divers équipements de ces machines.

Dans son fonctionnement, la maintenance préventive doit ses mécanismes à la digitalisation des sociétés industrialisées. C’est le cas entre autres des technologies permettant d’accomplir et de garder une maintenance de veille. Il convient aussi de souligner que ce procédé repose sur une base déterminée. Cette dernière est constituée de vérifications de conformité à laquelle s’ajoute la surveillance périodique. Elle présente une simplicité des réglages qui constitue un avantage non négligeable. Sa mise en place ne suspend pas le fonctionnement des appareils en ligne de production.

La maintenance préventive systématique, un mécanisme limité

La maintenance préventive systématique est un type de maintenance conçu pour être utilisé par des techniciens de façon périodique. Cette intervention périodique est préalablement définie, c'est-à-dire au début du processus. L’intérêt visé par la maintenance préventive systématique est l’optimisation de la productivité des machines. Elle aboutit à celle-ci par le remplacement régulier des composantes et des pièces détachées des appareils industriels.

Il devient alors facile de mettre sous surveillance les différents appareils de la société. Des informations sont collectées au niveau de chaque composante des appareils. Avec la maintenance préventive systématique, il n’est pas nécessaire de maîtriser comment se comporte le matériel. Il n’est pas non plus obligatoire pour le technicien de savoir ses temps et mode de fonctionnement. La maintenance préventive systématique ne s’applique pas à tous les types d’équipement. Elle concerne les appareils réglementés comme :

  • les convoyeurs
  • les ascenseurs,
  • les extincteurs,
  • les avions,
  • le train et
  • les pompes industrielles

Il y a aussi les appareils utilisés pour le lavage et les équipements sous pression qui sont pris en compte.

La maintenance préventive conditionnelle

La maintenance préventive conditionnelle offre des solutions pratiques à trois niveaux principaux. Elle permet une surveillance sans faille de tous les paramètres dont un appareil peut être doté. Par la suite, celle-ci constitue une solution adéquate pour détecter tout dysfonctionnement au niveau des indicateurs incontournables dans le fonctionnement des appareils.

Enfin, elle aide à détecter à l’avance toute panne ou dysfonctionnement au niveau de tout un réseau d’appareils. Cette dernière n’a pas besoin d’une intervention permanente de techniciens comme c’est le cas pour d’autres types de maintenance. Une interconnexion en outils informatiques permet de lui donner un caractère automatique. La digitalisation du système de maintenance industrielle se révèle donc une solution admise et recommandée.

La maintenance corrective

La maintenance corrective est mise en place pour corriger toutes les formes de dysfonctionnements ou pannes auxquelles sont confrontés les appareils. Elle prend en compte aussi toute sorte d’équipement de la chaîne de production. Ce type de maintenance vient, en effet, pour réparer les éventuelles défaillances des processus de maintenance préventive.

C’est justement pour cette raison que la maintenance corrective est dite « palliative ». Elle est l’une des dernières solutions en termes de maintenance industrielle à laquelle les entreprises ont recours après la survenance d’une panne. Contrairement aux autres types de maintenance, la maintenance corrective s’avère plus chère. Elle permet d’identifier le dispositif responsable de la panne qui sera ensuite remplacé ou réparé. Elle est simple à être effectuée.

En définitive, ces divers types de maintenance sont très pratiques dans la vie de tous les jours.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *